Ski de printemps en Vanoise

Conditions compliquées, regel joueur, soleil taquin mais à la clé, de belles descentes. En étoile autour du refuge du col de la Vanoise.

Refuge des Prés, Les Contamines

2 beaux séjours au nouveau refuge des Près. 2 montées éprouvantes dans la tempête (iso très bas la première fois, très haut la seconde fois). Mais à chaque fois de très belles descentes les jours d’après !

 

Safiental, Grisons

Safiental, vallée taillée pour le skitouren. Vidéo d’une belle pente Sud suspendue. Super accueil au Berggasthaus Turrahus.

 

Le Pays d’En Haut

3 séjours en Suisse : Oberwallis, le Pays d’En Haut et le Safiental. L’enneigement est bon (voir supérieur à la moyenne dans certaine région). De très belles journées, quasi seul et de très bon accueils (et sans masque ;-)).

 

Autonomie Alpinisme hivernal

Toujours dans ces Préalpes mais pour de l’alpinisme hivernal. C’est un terrain de jeu parfait au cœur de l’hiver. Et très adapté pour l’enseignement des manips de corde.

Ski d’hiver

Un début d’hiver très bien enneigé dans les Préalpes (jusqu’aux pluies diluviennes de fin décembre). Ce ski jusqu’à très basse altitude a quelque chose de magique.

Grimpe Préalpine

Automne indien.

Formation aux manips de corde

Deux jours de formation aux manips de corde en assurance en mouvement avec Objectif Alpinisme. Aller vite, en sécurité, avec une corde. C’est un peu le nœud gordien de l’alpinisme. La majorité des courses d’alpinisme demandent d’être rapide car longue mais ne sont pas assez raides pour grimper de relais en relais comme dans une paroi d’escalade. Anneaux à la main, corde courte, accordéon, corde tendue, mini-longueur … Deux journées qui passent vite entre couloirs de neige et arêtes montée/descente avec de superbes conditions automnales.

Rochefort-Jorasses

2 journées sur le fil Rochefort-Jorasses. L’archétype de la course d’arête alpine. Les moments forts : l’arête du Dôme en glace, les longueurs de la pointe Young de nuit, la descente de la Marguerite et la traversée d’Hélène, la neige pourrie de la Whymper, le brouillard pour gagner l’éperon de descente de la Walker et le chaos de séracs à traverser pour gagner le Reposoir. Ne rien lâcher !

Voie Escarra à l’Olan

Classique de l’Oisans comparable aux grandes courses par sa longueur, la recherche d’itinéraire et surtout la complexité des manips de corde pour être efficace. La cotation PD laisse songeur ;-). Pour la descente, tous les rappels passent avec une corde de 25 m (25 m pour le rappel sommital, 3/4 rappels entre 10 et 15 m sur l’arête et le ressaut inférieure est maintenant équipé de relais chaînés tous les 25 m).